⇒  les randonnées de 2018
⇒  les randonnées de 2019
⇒  les séjours

souvenirs de quelques unes de nos dernières sorties

pla de Montcamp – 5 jan.

Nous étions 11 au départ de Gesties (Vicdessos), montée rude jusqu’aux cols de Gamel et de Lène, sentier étroit mais très bien empierré, merci aux anciens, trouvons le soleil au sortir de la forêt composée surtout de bouleau, vue du sommet a 360° assez spectaculaire. Merci a Denis pour son gewurztraminer.
Benoist

les granges de Balagué – 8 jan.

Départ des voitures à 10h et montée vers les granges du Sarrat à 1070m où nous avons pris une petite collation devant un paysage extraordinaire.
Nous avons encore marché 30 mn sur la piste forestière (versant Nord) avant d’arriver à notre salle à manger : Panorama à 180° sur le Couserans : le Valier, le port D’Orle, la mail de Bulard, le Maubermé, la pyramide de Serre, le Crabère, Paumaude et la Calebasse.
Températures printanières qui nous ont incités à lézarder au soleil pendant plus d’une heure.
Descente vers Balagué que nous avons atteint à 14h30.
Visite du village jusqu’à l’église et à la grange où a été tourné le film de Martin Guère.
L’après midi s’est terminée chez Nicole Servant qui nous a servi un somptueux goûter improvisé.
Des après-midi pareils on en redemande !!!
Nicole Boudigue

la tête d’Âne et le tour du Garié + galette – 12 jan.

Nous étions 25 à partir du Coch (Encourtiech) pour monter à la tête d’Ane.
La température était fraîche mais très rapidement le soleil radieux nous a réchauffés.
Après avoir admiré le paysage de la chaîne des Pyrénées couserannaises bien enneigées au Nord et la plaine du St Gironnais vers Lescure au Sud, nous avons rejoint le sentier sud du tour du Garié pour atteindre une belle clairière où nous avons mangé notre pique nique.
Après 1h15 de rando sur ce beau balcon nous avons rejoint le Coch.
Pascal Audabram nous a fait une visite commentée et passionnée du château d’Encourtiech.
Enfin notre belle journée s’est terminée à 34 autour de la galette des rois au presbytère de St Lizier.
Nicole Boudigue

col des Morères – 26 jan

Suite à une bonne demi-douzaine de défections de dernière minute pour cause de météo, nous étions encore 15 à braver les éléments en cette journée presque hivernale. Ces éléments n’étaient d’ailleurs pas si déchaînés : petite pluie du matin suivie de ciel gris au fur et à mesure de la montée et une température proche du zéro pendant la pause de midi. Si bien que quelques-uns en ont profité pour faire un aller-retour au pic du Mail des Morères tout proche pour se réchauffer un peu.
Côté neige, nous en avons trouvé un peu en approchant du col. Les raquettes avaient eu la bonne idée de rester à la maison.
L’important pour nous avait été de prendre l’air ; l’objectif est atteint.
André

pic de Céciré – 2 fév.

Belle journée ensoleillée. Pas de neige à Superbagnères, mais nous chaussons les raquettes plus bas dans le vallon. Montée rude sous le col de la Coume de Bourg (2272m). Arrêt repas après le col et devant un panorama splendide nous dévoilant une partie des 3000m du Luchonnais. Nous ferons demi-tour sous le sommet à cause d’une arrête trop enneigée et périlleuse.
Madeleine

pics de Cornudère et Paloumère – 9 fév.

Partis à 23 du col de Portet d’Aspet (1065 m) sous un soleil éclatant nous avons parcouru toute la crête avec quelques montées et descentes pour arriver en 3 h à la cabane de Cornudère. Les plus courageux sont montés au pic de Cornudère (1570 m) pour admirer toute la chaine des Pyrénées couseranaises. Nous nous sommes tous retrouvés à la cabane pour manger notre pique-nique.
A 14h nous avons amorcé le retour. Au col des Passagers un groupe de 7 est monté au pic de Paloumère (1600 m) tandis que les autres ont rejoint les voitures.
La journée s’est terminée avec le pot de l’amitié au bistrot de Portet d’Aspet.
Très belle journée presque printanière.
Nicole Boudigue

pic de Fonta – 16 fév.

Nous étions 16 au départ de cette randonnée sportive pour 820m de dénivelé. La météo était bonne et le sommet atteint après 3 heures d’ascension. Un magnifique panorama s’offre à tous avec, en particulier un très beau point de vue sur le Valier. Après une pause repas comme toujours conviviale, nous entamons la descente par une variante par le col de Pause. Descente elle aussi un peu sportive, mais il s’agit là d’une autre histoire….
Jp

le (presque) Pouy-Louby – 23 fév.

Partis pour le Pouy-Louby, une plaque de neige glacée a sonné la fin de la récré au sommet de l’Aigle. Dommage, nous y étions presque ; ce sera pour une prochaine fois.
En contrepartie, nous avons pu allonger l’indispensable repos post repas. Le temps aussi de plaindre les skieurs sans neige dans les stations en-dessous de nos regards.
Cette vue d’une grande partie de la chaîne serait la plus belle des Pyrénées d’après certains autochtones que nous avons rencontrés – un avis bigrement chauvin et forcément lacunaire puisqu’ils semblaient ne pas connaître l’Ariège …
ps : certaines photos datent de mars 2018. Qui saura les reconnaître ?
André

boucle au départ de Luzenac (Moulis) – 1 mars

Nous étions une vingtaine pour faire ce circuit culturel, avec visites commentées de l’église de Luzenac et de la Chapelle St Michel d’Engomer. Malgré une météo annoncée capricieuse, le soleil était au rendez vous.

Merci à tous pour votre participation.

Bern@rd

Bethmale – 8 mars

Belle rando à  Bethmale au dessus de l’arbre rond. 11 personnes. Grand soleil

Jacqueline

étangs de Laban et d’Alate – 17 mai

Pour cette rando aux étangs de Labant et d‘Alate nous avions rendez vous au parking de Coumebière.Ce fut assez pittoresque puisque nous sommes arrivés groupés derrière le troupeau de vaches qui montait aux estives pour la belle saison.Nous sommes montés par l’étang de Labant : petit étang sympa et tranquille. Ensuite après la longue traversée le long de la montagne nous avons atteint la crête où nous avons pu admirer la vue sur les étangs de Bassiès. Nous avons profité de cette vue durant tout le casse croute depuis un petit coin tranquille.Pour le retour nous avons fait une halte à l’étang d’Alate avant d’atteindre le port de Saleix et le parking de Coumebière.La journée fut ensoleillée mais venteuse.
Denis

étang d’Araing – 20 mai

C’est sous un soleil éclatant que nous avons retrouvé ce chemin que nous aimons tant.
Après avoir traversé la forêt, admirant la « ramonde » jalonnant le parcours, halte réconfortante à la cabane d’Illaou avant d’attaquer la dernière montée vers l’étang. Ça n’est pas sans une certaine émotion que nous redécouvrons le cirque entourant l’étang à son plus haut niveau où se mirent le Crabére, le pic de Canejan et la mail de Luzes encore parés de blanc.
Repas sur la terrasse du refuge suivi pour la plupart d’une bonne séance de méditation sous le soleil favorisée par la fraîcheur de l’herbe.
Une boucle par la chapelle de l’Izard agrémente la descente et tout le monde se sépare sur le parking de Frechendech emportant de nouveaux souvenirs.
Jp

 

la ramonde est pour toi, Bern@rd

étang de Milouga – 24 mai

Un départ et une ascension dans la brume pour les deux groupes de randonneurs. Après environ quatre heures d’effort, en arrivant à l’étang encore embrumé, nous nous installons pour le repas. C’est à cet instant que la brume se lève et nous dévoile le fantastique paysage du Valier et son collier de neige qui se reflètent à la surface immobile de l’étang.
Trois heures de descente pour rejoindre le parking où tout le monde se sépare, projetant déjà les sorties suivantes.
Jp

les Goutets – 27 mai

C’est avec un plaisir chaque fois renouvelé que nous avons pris le chemin des Goutets au départ du petit village du Carol. Nous avons admiré encore et toujours ce site magnifique avec en arrière plan une vue sur le Vallier. Journée très ensoleillée et appréciée par tout le groupe.
Martine 

pla de Madame, pic de Bassibié – 31 mai

Journée ensoleillée, parking de Gourbit plein à craquer , très beau panorama sur la haute chaîne enneigée à partir du col de Lastris 1427 , après la pause déjeuner un groupe emmené par Denis est descendu directement sur le l’étang d’Artax , les 6 autres sont partis a l’assaut du pic de Bassibié 2114 où une brume nuageuse nous a causé quelque soucis d’itinéraire mais au bout de 40 minutes nous avons retrouvé notre chemin , vivement la prochaine rando ……
Benoist

cascade d’Ars – 10 juin

Nous étions une dizaine à  monter vers la Cascade sous un ciel un peu gris avec quelques écharpes de brume. Au bout d’une heure et demie nous avons pu admirer la Cascade bouillonnante et impétueuse. Une heure plus tard nous arrivions au déversoir dans une pelouse verdoyante parsemée de rhododendrons en fleurs. Après avoir traversé la passerelle nous avons grimpé encore pendant 1 heure pour arriver au col près de la cabane de Guzet, au pied du Seron recouvert d’une poudre de neige fraîche. Après un pique nique bien mérité sous un soleil timide, nous avons amorcé la descente, avons surplombé l’étang de Guzet. A 16h nous retrouvions nos voitures contents de cette belle  balade.
Nicole Boudigue.

pic de l’Har – 21 juin

Nous étions 10 à nous élancer ce dimanche matin vers ce magnifique sommet du Couserans. La météo était bonne et annoncée comme telle. Une pause casse croûte à la station de Rouge devait nous réconforter de la rude montée, avant de poursuivre sur le GR10 jusqu’au col de la Serre d’Araing. La montée suivante nous a conduits en une quarantaine de minutes au sommet (2435m). Nous eûmes le temps encore d’admirer le paysage (Valier, Mail de Bulard, Maubermé, Serre haute, Crabére sur l’étang d’Araing) offert pendant la pause repas avant que des montées de brumes ne viennent l’occulter par intermittence.
Le retour s’est effectué par une descente plus ou moins directe sur le col des Cos, assez spectaculaire. Retour au parking après 1430m de dénivelé et environ 10 h de marche. Un peu fourbus mais satisfaits.
Jp

étangs de Bessiberri – 24 juin

Superbe journée ce mercredi 24 juin.
Ciel bleu au départ et arrivée avec vue magnifique sur le lac et les sommets enneigés des Bessiberri.
Vers 15 h les nuages sont arrivés rapidement avec tonnerre et éclairs sur les montagnes en face
Nous sommes arrivés aux voitures avant la pluie.
Nous avons eu le temps de visiter la cave de Bossost au retour pour faire notre provision de muscatel.
Nicole Servant

tuc de Berbégué – 5 juil

L’accès à ce sommet pourrait se diviser en trois parties : 600 m sur le GR10 depuis le col de Pause jusqu’à l’étang de Prat-Matau, puis 150 m de pente herbeuse bien raide pour arriver au col et enfin 150 m de crête escarpée.
La journée s’annonçant chaude, nous avons fait le contour de l’étang à la recherche de sa source pour nous ravitailler en eau fraîche (personne n’avait pensé aux glaçons).
Après la longue pause de midi, la descente s’est faite par une petite escapade en territoire espagnol pour rejoindre le port d’Aula par le sud.
Arrêt obligé à Seix pour l’indispensable pot de l’amitié.
André

pic de Pichaley, soum du Monpelat – 8 et 9 juil

Superbe rando au départ du col du Portet 65 où nous avons suivi la ligne de crête avec quelques montées et descentes pour arriver au pic de Pichaley à 2626m.
Le pique nique au pic nous a donné le temps d’admirer le paysage à 360°: au dessous de nous les étangs du Bastan et le lac de l’Oule. A l’ouest un panorama exceptionnel avec en ligne de mire le Pic du midi de Bigorre, le pic du Néouvielle, Campbiel, le Mont Perdu et le cylindre du Marboré. Au Nord les pics du Bastan séparés par le col du Bastanet. Une descente un peu délicate nous a conduits au col du Bastan. Nous avons rejoint le lac supérieur du Bastan où certains en ont profité pour se rafraichir.

Le groupe de 13 s’est ensuite séparé : 5 ont rejoint par le GR le col du Portet et 8 sont descendus au refuge de l’Oule pour y passer la nuit. Le lendemain Benoist nous a conduit au Soum du Monpelat.
Nicole B.

Départ du refuge a 8h, et bien nous en a pris puisque nous avons évité l’orage de fin d’après midi, la montée assez raide se déroule en forêt sur GR, rejoignons le col d’estoudou 2260, vue sur le lac d’oredon, poursuivons en crête jusqu’au sommet du montpelat 2474 d’ou la vue est assez exeptionnelle sur le Néouvielle et ses vassaux : ramougn,  turon dr néouvielle, pic long, badet, cambiel etc, descente hors sentier pour mettre un peu de piment avant de retrouver le GR et le refuge du lac de l’oule, remontée de 350 m jusqu’au col de porté juste avant l’orage. à bientôt sur les sentiers.
Benoist

étang d’Ayes – 12 juil

Nous étions 9 à partir sous le soleil pour une balade sans difficulté jusqu’à ce petit étang agréable. Arrivés au but, trois courageuses se mises à l’eau comme elles l’avaient projeté. Mais les nuages sont vite arrivés avec une baisse des températures qui nous a obligé d’anticiper le repas. La descente a suivi sans tarder, légèrement arrosée et comme à l’habitude s’est terminée par le pot de l’amitié.
Jp

étang de Ruis – 19 juil.

Très belle journée où nous sommes partis avec un ciel bleu sans un nuage
Nous avons mis 3 h pour arriver au lac où nos avons pique-niquer
Vers 15 h de gros nuages sont arrivés du massif de la Maladetta et nous sommes arrivés aux voitures sans pluie et avec une température plus clémente
Nicole Servant

cabane d’Aula – 27 juil.

Nous étions juste une douzaine de randonneurs par la belle journée de dimanche pour aller à la cabane d’Aula.
Nous avons d’abord apprécié le sentier bien ombragée jusqu’à la cascade d’Arcouzan où nous avons fait une petite pause.
Ensuite nous avons attaqué la montée jusqu’au site de la cabane d’Aula.
Après le repas, durant la sieste, certains d’entre nous, pour se défouler ont entrepris une escapade vers les sommets environnants.
Retour bien agréable et arrêt à Seix pour le pot de l’amitié.
Christiane

les étangs de Llauset – 29 juil.

Très belle randonnée. Superbes paysages parsemés de fleurs : iris des Pyrénées, épilobes, oeillets, aconits, avec quelques sifflements de marmottes mécontentes.
Passage de quelques nuages qui ont adouci la température.
Depuis le barrage de Llauset (2200m), nous suivons la rive droite du lac menant à l’étang de Botonas, puis un peu plus haut l’étang cap de Llauset.
Passage du petit col (2530m) et nous basculons sur les 3 étangs du cap d’Anglos. Entre l’étang Mig et l’étang de l’Obaga (2240m), nous remontons par un sentier escarpé et peu indiqué vers le col d’Anglos (2430m) qui nous ramène facilement au point de départ.
Très satisfaits de notre sortie en Aragon.
Nicole Servant

barrage d’Urets, cabane d’Artignan – 5 août

À 8h15 nous démarrons du Bocard à 23 (15 du PNR et 8 de la RO). Très vite après multes lacets dans la forêt puis à découvert nous atteignons le barrage d’Urets à 1947 m en 2h45 mn. Le groupe est homogène et en forme. Devant nous le port d’Urets.
Après une petite halte au barrage presque à sec nous nous dirigeons par un chemin de traverse vers la cabane d’Artignan récemment rénovée et fraîche. La température est douce grâce à l’altitude.
Un pique nique de 1h15 dans la bonne humeur nous permet de repartir en suivant les courbes de niveau même s’il faut être concentré car nous traversons plusieurs cours d’eau à sec et le sentier est étroit dans le gispet et les racines de rhododendrons. C’est un véritable balcon qui nous offre un paysage grandiose : le pic du Maubermé, le pic de Serre Haute, la serre d’Araing et le pic de l’Har. Plus au sud vue bien dégagée sur le pic de l’Araing, Paloumère et Coumebière et le Courbeyran sans parler d’une bonne visibilité sur la plaine au sud de Toulouse.
Il nous faudra presque 2 h pour retrouver le GR 10 qui descend du col de Larech. Au passage nous nous régalons de quelques myrtilles.
Après de nombreux lacets sur le GR où nous croisons pas mal de jeunes bien chargés qui montent vers la cabane de Larech nous arrivons au Bocard à 17h30. Nous avons fait 1254 m de dénivelé et 18,200 km. Mais apparemment tout le monde est content.
Après un petit pot de l’amitié à Castillon nous nous séparons.
Nicole Boudigue

étangs du Garbet et Bleu – 9 août

Nous partons de Coumebière à 7h45 en direction du lac de Labant.
Au dessus du lac nous empruntons le sentier peu fréquenté qui va nous mener à l’étang du Garbet en 2h30. Pour beaucoup c’est une première qui nous permet de surplomber le cirque du Garbetou.
3 randonneuses décident  de se prélasser et même se baigner au lac.
Les 10 autres partent vers l’étang Bleu à 1988 m d’altitude après une montée un peu rude à cause de la chaleur moite. Nous prenons notre pique-nique au dessus de l’étang sans nous attarder car l’orage menace. Nous atteindrons le Garbet sans nous mouiller.  Après un moment de repos nous descendons par le cirque du Garbetou. C’est juste à l’entrée de la forêt  que la pluie tombe! Ouf!!! Après un petit verre de l’amitié à Aulus nous nous separons satisfaits de notre balade. 900 m dénivelé et 15 km.
Nicole Boudigue

autour du pic d’Aragnol – 19 août

Initialement prévue au pic de l’Homme, la piste menant au parking étant fermée nous nous sommes rabattus sur une boucle autour du pic d’Aragnol au départ de Mérens les Vals. Au départ nous cheminons sur le gr 10 menant aux Bésines puis en hors sentier vers les très jolis étangs de Madidès, atteignons la Clote d’Aragnol 2410 après avoir remonté une rivière de blocs instables. Après nous être sustentés redescendons toujours hors sentier jusqu’à retrouver le gr 10 à un jet de pierre de la Porteille des Bésines 2333, de là retour sans problême au véhicule.
Benoist

pic de la Calabasse – 23 août

C’est par un temps brumeux que nous sommes 7 à attaquer les 1000m de dénivelé qui nous permettront d’atteindre ce magnifique sommet du Couserans. On pouvait espérer qu’après avoir traversé la couche, le soleil illuminerait les sommets alentour. Il n’en a rien été ! Les bancs de brume se sont succédés nous empêchant de profiter du paysage. Qu’à cela ne tienne, après une belle ascension de l’arête, un déjeuner réconfortant au sommet et un retour par le col de la Terme, nous avons regagné le parking, satisfaits de cette nouvelle belle journée de marche.
J-P

pic de Ruhle – 25, 26 août

Ce séjour fut pour tous un séjour de découverte car c’est la première fois qu’il nous était donné d’admirer cette zone aux frontières de l’Andorre fourrée de lacs dominés par des pics aux allures presque alpines : Pic de Ruhle, Pic de Fontargente, Pic d’Escobe, Pic de l’Albe. Sans compter un refuge chaleureux avec une vue grandiose.
Olivier

pic de la Coume d’Or – 2 sept

Journée ensoleillée, sentier très roulant, beaux panoramas sur les très minérales montagnes d’Ax et du Donezan ainsi que l’Andorre, une boucle sans problème d’itinéraire, qui se termine par une piste souple aux pieds, nous étions 11, pot de l’amitié comme d’hab à l’Hospitalet, à bientôt au Nérassol.
Benoist

« 1 de 2 »